Le Lyon-Turin attend le feu vert de Hollande et Renzi mardi

le
3

PARIS, 23 février (Reuters) - François Hollande et Matteo Renzi doivent annoncer mardi leur engagement définitif en faveur du Lyon-Turin en soumettant le projet ferroviaire aux financements communautaires prévus pour constituer un réseau de transports transeuropéen. Le président français et le président du conseil italien, réunis pour un sommet franco-italien à l'Elysée, prévoient aussi de signer un avenant à l'accord bilatéral de 2001 qui engagera les deux pays dans la phase de travaux définitifs, indique-t-on dans l'entourage du président français. "Là, c'est l'occasion de rentrer dans une phase de travaux définitive pour la période 2014-2020, la signature de l'avenant permettra d'engager les travaux", explique-t-on à l'Elysée alors que l'Europe doit financer 40% de ces travaux estimés à environ trois milliards d'euros pour les cinq prochaines années. Après l'abandon de l'écotaxe et des quelques 1,2 milliard d'euros qu'elle devait rapporter chaque année, le gouvernement n'a pas encore défini comment il financera sa part, comprise entre 750 et 800 millions. Une mission à été confiée au député socialiste Michel Destot et au sénateur UMP Michel Bouvard pour définir des modes de financements alternatifs. Des écologistes ont lancé une campagne contre le Lyon-Turin, une infrastructure qu'ils jugent inutile et trop coûteuse. Ils ont saisi l'Office européen de lutte antifraude (OLAF) pour des fraudes qui entacheraient, selon eux, le projet. La ligne doit permettre de basculer de la route vers le rail le transport de marchandises à travers les Alpes, augmentant considérablement le volume de fret entre les deux pays. Le sommet franco-italien de mardi sera aussi l'occasion pour les deux pays de préparer des projets d'investissements communs, notamment dans le domaine de l'énergie, éligibles aux 315 milliards d'euros du plan de relance préparé par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. (Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Garasixt le lundi 23 fév 2015 à 19:04

    Les écolos contre le ferroutage et pour les poids lourds sur la route! A force de vouloir toujours trouver un sujet de discorde sur tous les projets, ils se mordent la queue et ne s'en rendent même pas compte.

  • frk987 le lundi 23 fév 2015 à 18:18

    Encore une ligne qui ne servira à pas grand chose, hormis donner du boulot aux ouvriers....le passage avec l'Italie est gratos via Menton,...trop simple (suffit de doubler les voies)..............Avant d'amortir ce tunnel va en falloir des convois pour récupérer l'économie de carburant des trains pour éviter Menton-Vintimille !!!!!

  • M940878 le lundi 23 fév 2015 à 17:58

    Hollande dégage dans deux ans donc son avis est inutile