Le lynchage de Kadhafi suscite le malaise 

le
0
La veuve de l'ex-dirigeant et plusieurs organisations internationales, dont l'ONU, appuyée par les États-Unis, ont exigé une enquête.

La communauté internationale, qui n'a pas dissimulé son malaise après le lynchage du colonel Kadhafi, a en revanche salué dimanche la proclamation de la libération du pays par les nouvelles autorités libyennes.

Barack Obama a salué le début d'une «nouvelle ère de promesses» avec la proclamation de la «libération» de la Libye, tout en se prononçant pour une «réconciliation nationale» après quarante ans d'une «dictature brutale» et huit mois d'un conflit «meurtrier». Paris a salué «le courage, l'unité, la dignité» du peuple libyen, Londres a évoqué une «victoire historique pour le peuple libyen», tandis qu'Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l'Otan, dont les opérations en Libye prendront fin le 31 octobre, a estimé que le courage et la détermination des Libyens avaient «inspiré le monde».

«Réputation un peu ternie»

Ces messages n'estompent pas les questions suscitées par les conditions encore floues dans lesquelles Mouammar Kadha

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant