Le Luxembourg, un paradis fiscal pour 340 multinationales

le
32
Le Luxembourg, un paradis fiscal pour 340 multinationales
Le Luxembourg, un paradis fiscal pour 340 multinationales

Les multinationales ont des atouts cachés pour échapper au fisc. Ainsi, grâce à des accords secrets conclus avec le Luxembourg entre 2002 et 2012, 340 grandes entreprises, dont Apple, Amazon, Ikea, Pepsi ou Axa ou encore le Crédit agricole, sont parvenus à minimiser leurs impôts. Une enquête de six mois, baptisée «Luxembourg Leaks», réalisée le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et publiée par 40 médias internationaux dont «Le Monde», démontre comment des milliards d'euros de recettes échappent aux Etats, même si ces sociétés y réalisent d'importants bénéfices. Des révélations qui fragilisent le nouveau président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ex-Premier ministre du Grand-Duché.

Sur la base de 28 000 documents, cette étude décortique les mécanismes mis en place. Tout a fait légalement, une entreprise est en droit de demander à l'avance comment sa situation sera traitée par l'administration fiscale d'un pays afin d'obtenir certaines garanties juridiques. Il s'agit du principe de la «tax ruling». Or, beaucoup de multinationales se tournent vers le Luxembourg avec ses règles fiscales souples. Via la création d'une filiale, d'une holding ou du déplacement d'un siège social sur le territoire du Grand-Duché, les multinationales peuvent y transférer les profits réalisés dans les autres pays pour être moins taxées.

Un secret de Polichinelle

Selon cette enquête, pour réaliser ce tour de passe passe, les entreprises ont reçu les conseils du cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC), «qui les a rédigés et en a négocié les termes avec l'administration luxembourgeoise», explique le Monde. Résultat ? Elles ont canalisé des centaines de milliards de dollars à travers le Luxembourg et économisé des milliards de dollars en impôts. «Certaines entreprises ont eu des taux d'imposition effectifs de moins de 1% sur les bénéfices», précise l'ICIJ. 

Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le vendredi 7 nov 2014 à 09:26

    Hier sur BFM, un invité s'est lancé dans une véritable diatribe contre le Luxembourg et son système de ruling Mais il a bien évité de répondre à la question d'un auditeur - Que pensait-il des subventions accordées par le département de l'Allier à Amazone pour l'installation de ses entrepôts - Amazone est pourtant dans les 340 firmes incriminées

  • grinchu1 le jeudi 6 nov 2014 à 21:01

    ce n'est pas nouveau...nombre de pays pratiquent le "ruling" ,souvent en le niant...et ce n'est pas demain la veille que ça disparaitra...

  • M2766070 le jeudi 6 nov 2014 à 18:12

    cvoyant , vous etes sur de ce que vous avancez: L'évasion fiscale( entre-autre) provoque le déficits des états!!! ce sont pas les dépenses non contenues? l incapacité des paulitikar de gérer? non c est les ste qui gèrent bien et qui devraient tout donner à ces élus ? incapables ? suis je clair ?

  • t_n_t le jeudi 6 nov 2014 à 17:33

    vivent les politiques !!!

  • eliranex le jeudi 6 nov 2014 à 17:27

    Voir aussi du coté de Jersey,des iles Caimans....etc;etc tout celà est bien connu et dans la plupart des cas légal...et oui....Ex :Total laisse des sites (en France) non rentables ouverts,çà lui crée des moins-values....sans parler de la "chimie comptable"...tout le monde essaye de gratter sur les impots!!

  • nayara10 le jeudi 6 nov 2014 à 16:56

    Pour nos Ministres et Députés aussi...

  • olive84 le jeudi 6 nov 2014 à 16:00

    Donc le ver (juncker) est ds la pomme car c est lui qui dirigeait le Luxembourg au moment des accords avec ces societes !!

  • dotcom1 le jeudi 6 nov 2014 à 15:59

    Et que dire du pays d'à côté, un paradis fiscal pour la moitié de ses habitants qui n'y payent pas d'impôts.

  • stricot le jeudi 6 nov 2014 à 15:55

    @lemonon1: recettes Etat Francais 2014: IR 74mds; IS 39mds; TVA 139mds; TIPP&autres 32mds. Donc vous voulez abolir l'IS et générer un déficit supplémentaire immédiat de 40mds, à compenser en impôts sur le revenu (qui devront augmenter de 50% pour compenser l'IS)? Merci pour cette voix offerte à la bêtise humaine.

  • M2442561 le jeudi 6 nov 2014 à 15:32

    Et il en pense quoi "Moi Président qui n'aime pas les riches" ???