Le luxe européen affiche sa résistance

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont marqué le pas aujourd'hui. En hausse de 1,06% hier, le CAC 40 a clôturé une séance longtemps indécise sur un repli de 0,57% à 4 471,74 points. Dans le reste de l'Europe aussi les investisseurs ont temporisé, comme en témoigne la baisse de 0,47% enregistrée par l'EuroStoxx 50.

Les Bourses européennes, dans le vert en matinée, ont progressivement basculé dans le rouge avec l'ouverture négative de Wall Street. Vers 17h, le Dow Jones accusait ainsi une baisse de 0,94%, pénalisé par la performance trimestrielle décevante d'Alcoa.

Le producteur d'aluminium a ouvert la saison des résultats aux Etats-Unis sur une mauvaise note : affecté par la faiblesse persistante des prix de l'aluminium, le groupe, considéré comme un bon baromètre de l'industrie américaine, a dévoilé un bénéfice par action à 32 cents alors que les analystes anticipaient en moyenne 35 cents.

La mauvaise orientation des cours du pétrole a également pesé. Après avoir touché hier leurs plus hauts niveaux depuis un an, les prix du brut sont repartis à la baisse alors que certains analystes, comme ceux de Goldman Sachs, s'interrogent sur l'efficacité d'un éventuel accord des producteurs en vue de limiter la production.

Dans ce contexte prudent, le secteur du luxe européen (+2,77% pour Burberry, +2,60% pour Hugo Boss, par exemple) a tiré son épingle jeu grâce au chiffre d'affaires meilleur que prévu réalisé par LVMH au troisième trimestre. Après un premier semestre morose, le numéro un mondial du luxe a vu ses ventes s'accélérer nettement entre juillet et septembre.

Le groupe de Bernard Arnault a notamment bénéficié de l'engouement des consommateurs en Chine, aux Etats-Unis et Europe (sauf en France) pour sa marque de mode-maroquinerie vedette, Louis Vuitton, dont les ventes ont bondi de 7% en organique sur la période.

A la Bourse de Paris, LVMH a grimpé de 4,49% pour terminer en tête du CAC 40 devant son concurrent Kering (+1,54%). Hermès a gagné, lui, 1,39%.

(P-J.L)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant