Le low-cost, une idée dépassée ?

le
0
Perçue comme un achat minimaliste, la voiture bon marché se rapproche d'un véhicule traditionnel.

Le low-cost, tel que nous le connaissons avec Dacia, va-t-il survivre à la nouvelle donne automobile? Avec leurs 301 et C-Elysée, Peugeot et Citroën ne proposent plus à la zone «péri-Europe» des voitures de conception datée, mais des berlines tricorps (malle apparente) agréablement dessinées et modernes. Idem pour la Skoda Rapid présentée lors du prochain Mondial. Ces véhicules ont les faveurs de l'automobiliste russe et chinois, soucieux de s'installer au volant d'une voiture à l'allure «bourgeoise», symbole d'une accession réussie à la mobilité.

À la recherche de la «worldcar»

L'idée d'une voiture mondiale consensuelle n'est pas neuve. Fiat a tenté le pari avec sa Palio à la fin des années 1990 avec un certain succès en Amérique latine. Au même moment, Renault rachetait Dacia en Roumanie. Dacia? Une entreprise ramassée dans les scories du communisme et fabriquant jadis un clone de la R12. Mais Louis Schweitzer, alors président du Losange, croit fermement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant