Le loup va être mis en liberté plus surveillée

le
0
Le loup va être mis en liberté plus surveillée
Le loup va être mis en liberté plus surveillée

Le loup est une espèce strictement protégée. Mais l'augmentation des attaques des troupeaux élevés en liberté oblige les ministres de l'Écologie et de l'Agriculture à prendre des mesures de protection pour permettre la cohabitation du loup avec l'homme. Delphine BATHO, ministre de l'Écologie, et Stéphane LE FOLL, ministre de l'Agriculture, viennent donc de décider, suite aux travaux du " Groupe national Loup ", de lancer un " Plan Loup " qui va se déployer sur 5 ans, de 2013 à 2017.

Ce plan, précise Delphine Batho, " a été élaboré dans la concertation, et mené pendant plusieurs mois avec les différents acteurs au sein d'un groupe national de suivi, composé de représentants de la profession agricole, de la chasse, d'associations de protection de la nature, d'élus, mais aussi de représentants de l'État et d'experts ".

Il sera à géométrie variable. Il prévoit en effet une mise en oeuvre territorialisée des actions de protection afin de tenir compte des différents types d'élevages, et des modes de pastoralisme, très différents selon les massifs.
Il prévoit aussi une graduation des actions à entreprendre afin de tenir compte de la pression de prédation en fonction des régions.

Quatre priorités ont été retenues :

-Un suivi biologique plus réactif intégrant un meilleur suivi de la population de loups et une mise à jour plus réactive des estimations d'effectifs.

-Une meilleure protection des troupeaux contre la prédation, avec

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant