Le logiciel libre gagne en popularité chez les grandes entreprises

le
1
Le logiciel libre gagne en popularité chez les grandes entreprises
Le logiciel libre gagne en popularité chez les grandes entreprises

L'utilisation de logiciels libres, ou "open source", gagne du terrain au sein des grandes entreprises séduites par son aspect collaboratif et qui lui accordent désormais une place stratégique."Il n'y a plus de projet informatique qui ne fait pas appel à l'open source, tout ce qui est développé pour le compte des entreprises s'appuie au moins pour partie sur l'open source", assure à l'AFP Benjamin Jean, co-président du Paris Open Source Summit, le rassemblement des professionnels du secteur qui s'est tenu mercredi et jeudi.Le principe de l'open source, ou logiciel libre, existe depuis une trentaine d'années. Ce type de programme gratuit permet aux utilisateurs de lire le code source - les instructions qui permettent au programme de fonctionner -, de l'utiliser, le modifier et le redistribuer."Les entreprises ont d'abord regardé l'open source comme un moyen de faire des économies. Ce n'est pas faux mais c'est seulement regarder par le petit bout de la lorgnette", note Gilles de Richemond, directeur général de Voyages-SNCF Technologies.Si les entreprises utilisent des produits créés en open source depuis longtemps, elles ont commencé récemment à aussi contribuer à ces projets.- Méfiance levée -"Aujourd'hui, les gens ont confiance dans le modèle, avant il faisait peur, on voyait les risques juridiques et on avait l'idée que c'était un peu amateur", décrit M. Jean.Ces logiciels ont la particularité d'être créés sur des plateformes internet par des communautés de contributeurs bénévoles, qui peuvent être répartis dans différents pays. "Le succès de l'open source est dû à ce mode de collaboration, plutôt que de s'appuyer sur une petite équipe, on s'appuie sur toute une communauté", a expliqué Yann Bonnet, secrétaire général du Conseil national du numérique.Certains projets sont peu contrôlés, tandis que d'autres sont très structurés. Dans ce dernier cas, seuls certains ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Le miroir aux alouettes des dilections d'entreprises qui ne connaissent RIEN à l'informatique. Logiciels gratuits, c'est vrai, par contre il faut une structure de vrais pros dans la boutique pour la mise en place et si par malheur il y a un super bug dans le logiciel gratuit, il n'y a pas de numéro de téléphone associé pour réparer le bug. Il faudra attendre le bon vouloir des développeurs, ce qui peut durer des mois.