Le Livret d’Epargne en Actions dédié aux PME

le
0

Le Plan d'Epargne en Action permet de développer l'actionnariat. Dès 2014, un Plan d'Epargne en Actions sera spécialement dédié aux petites et moyennes entreprises françaises.

PEA : le principe

Fondé en 1992, le Plan d'Epargne en Actions permet d'investir sur les marchés européens. Un seul PEA est accessible, par personne. Son intérêt est d'être exonéré d'impôt après cinq années d'épargne, même si le capital reste soumis au prélèvement social. Le PEA souscrit auprès d'une banque s'accompagne d'un compte titres, sur lequel sont placées les différentes valeurs mobilières sélectionnées par l'épargnant. L'un des atouts, facilitant la souscription d'un tel Plan d'Epargne, est l'absence de versement minimum lors de l'ouverture.

Actuellement, le plafond de versement s'élève à 132 000 €. Le PEA constitue une solution intéressante pour l'épargnant qui peut investir sur les marchés, mais il permet également de développer l'actionnariat en le rendant plus accessible.

Un PEA dédié aux PME

Le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, a révélé au cours de l'été la création future d'un Plan d'Epargne en Actions spécialement dédié aux petites et moyennes entreprises, ainsi qu'aux entreprises de taille intermédiaire (ETI). Il sera lancé en janvier 2014, et fera partie de la loi de finances pour 2014.

Nouveau PEA, en pratique

Le plafond de versement sera revu à la hausse, avec un seuil repoussé à 150 000 €. Les investissements devront être faits uniquement sur des PME ou ETI, avec des dépôts plafonnés à 75 000 €.

Comme le PEA classique, les dividendes et plus-values seront exonérés d'impôt après cinq ans.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant