Le livret A, valeur refuge avant les élections

le
1
Pour le quatrième mois consécutif, les dépôts ont été supérieurs aux retraits en mars. Depuis le début de l'année, les Français ont déposé 5,9 milliards d'euros sur le livret A.Le livret A séduit toujours les Français. En mars, ils ont déposé 1,62 milliard (dépôts moins les retraits) sur ce placement et 480 millions d'euros sur le livret de développement durable (LDD), selon la Caisse des dépôts (CDC). Certes, mars est généralement favorable au livret A. Après la période des soldes et le paiement du tiers provisionnel en février, les ménages reconstituent leur bas de laine, en prévision souvent des vacances d'été. Cependant, il s'agit du quatrième mois consécutif de collecte positive (dépôts moins les retraits). Entre janvier et mars, les ménages ont placé 6,89 milliards d'euros sur le livret A et le livret de développement durable (LDD), dont 5,9 milliards d'euros sur le seul livret A. «Le taux réel du livret est négatif de 0,35%» En cette période électorale à l'issue incertaine, les Français font preuve de prudence. «Cette quatrième collecte positive consécutive confirme la volonté des ménages français d'accroître leur poche d'épargne liquide dans un contexte politique incertain», confirme Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne. «Cette prudence s'exprime au niveau de la consommation qui s'est contractée de 0,8 % en février. Dans le cadre de l'enquête de conjoncture du mois de mars réalisée par l'Insee, les ménages étaient plus nombreux à déclarer qu'il était opportun d'épargner.» Par ailleurs, «le débat sur la fiscalité de l'épargne et son éventuel durcissement pour l'assurance-vie profitent sans nul doute au livret A», ajoute Philippe Crevel. Pourtant, le placement est un peu moins intéressant qu'en 2016. Certes, il rapporte 0,75 % net d'impôt, ce qui n'est pas si mal dans le contexte de taux de très bas. Mais l'inflation est légèrement repartie. En mars, elle atteignait 1,1 %. «De ce fait, le taux réel du livret est négatif de 0,35%», souligne le directeur du Cercle de l'épargne.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abertoni il y a 10 mois

    Le seul refuge,c'est le coffre fort,ou les pièces d'or .le tout à l'écart de la vue de l'état sur vos économies.