Le Livret A reste-t-il intéressant ?

le
2
La Banque de France recommande un taux du Livret A à 1,25%. » Livret A : la Banque de France recommande un taux à 1,25%

Que faire de son Livret A? De nombreux épargnants se posent aujourd'hui la question car dans quelques jours, ce placement vedette sera nettement moins rémunérateur. La Banque de France vient de recommander d'abaisser le taux du Livret A à 1,25% à partir du 1er août, contre 1,75% actuellement. Le taux de ce placement aurait dû reculer à 1% si la formule prévue par la loi avait été appliquée à la lettre mais le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a choisi d'y déroger car cela «conduirait à une forte variation et à un niveau inédit de la rémunération du Livret A». En effet, «le gouverneur de la Banque de France propose en conséquence de limiter à 0,50 point la baisse du taux du livret A, ce qui permettrait de maintenir au cours des prochains mois une rémunération très largement positive de l'épargne réglementée tout en diminuant d'une façon significative le coût du financement de l'économie», ajoute-t-il. Pierre Moscovici, le ministre de l'Économie, doit encore trancher.

À 1,25%, le niveau a été atteint pour la première fois lors de la récession de 2009. Le taux du Livret A, du Livret de développement durable (LDD) et du Livret Bleu avait déjà baissé de 0,5 point le 1er février. En six mois seulement, la rémunération des placements réglementés devrait donc fondre de 1 %. Ce qui est loin d'être neutre.

Désormais, un Livret A au plafond (22.950 euros) devrait rapporter 286,9 euros par an contre 401,60 euros lorsque le taux était à 1,75 %. Et le détenteur d'un Livret de développement durable (LDD) au plafond (12.000 euros) gagne 150 euros par an contre 210 euros précédemment.

Des rémunérations non imposées

Mais dans le contexte actuel de taux d'intérêt très bas, ces rémunérations restent finalement correctes et difficiles à battre, car elles ne sont pas imposées. Ce qui n'est pas le cas de la majorité des autres placements. À commencer par les livrets bancaires, concurrents directs du Livret A. Depuis le 1er janvier, en effet, les revenus du patrimoine (plus-values, intérêts, dividendes...) sont taxés au barème de l'impôt sur le revenu, auquel il faut ajouter les prélèvements sociaux. Certes, la majorité des banques en ligne offrent des taux promotionnels canons (entre 5,5 % et 4 % brut) aux nouveaux clients pendant trois ou quatre mois. Mais, c'est ensuite la douche froide, les taux tombant à des niveaux nettement inférieurs à celui du Livret A (entre 1 % et 2,2 % avant impôt), et de l'inflation. Les épargnants ne s'y sont d'ailleurs pas trompé. «L'afflux de fonds vers le Livret A et le LDD s'est effectué au détriment des livrets bancaires et des dépôts à vue», note l''Observatoire de l'épargne réglementée.

«Le Livret A est un placement simple, souple et sur, qui correspond à ce que recherchent aujourd'hui les ménages», justifie Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des Épargnants. La baisse du taux du Livret A pourrait cependant redonner un peu d'éclat aux fonds en euros des contrats d'assurance-vie, dont la rendement a fondu ces dernières années. Ils ont rapporté 2,9 % en moyenne en 2012 (avant prélèvements sociaux de 15,5 %) et leur rémunération devrait encore baisser cette année (2,8 % selon certains experts). Le gouvernement prévoit cependant de réformer ce placement de long terme, au capital garanti.

Comme toujours, les épargnants qui espèrent de meilleurs rendements devront accepter de prendre plus de risques en investissant par exemple sur les marchés actions...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • herve386 le vendredi 12 juil 2013 à 17:58

    Un petit point de calcul : avec un taux de 1,50 % ( ce qui sera in-fine retenu) si (sans toucher au capital sinon attention aux dates d'échéances) et un capital de 15000 € ( ce qui est peu et trop à la fois ) au bout d'un an les intérêts seraient de 225 € ! à peine de quoi se payer un (tout) petit resto . Le reste n'est que litote et enfumage.Si encore le mode de calcul de l'inflation était honnête on pourrait discuter . Mais il est tronqué .Donc nous sommes trompés et ce quel que soit le pouvoi

  • Aeldar le vendredi 12 juil 2013 à 16:54

    Le PEL aussi reste correct non ? 2,5% de rendement avec CSG de 15.5% reste toujours 1,92% net.