Le Livret A explose les compteurs en 2012

le
6
Les Français ont placé, l'an dernier, 49 milliards d'euros supplémentaires dans leur Livret A et leur Livret de développement durable (LDD), dont les plafonds avaient été relevés au 1er octobre.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Le relèvement du plafond du Livret A de 15.300 à 19.125 euros et le doublement du plafond du Livret de développement durable (LDD) à 12.000 euros, au 1er octobre dernier, se sont traduits par un déplacement massif de l'épargne des Français vers ces deux livrets réglementés. Au total, les deux stars de 2012 ont attiré 49,17 milliards d'euros d'argent frais, dont 31,75 milliards d'euros collectés tambour battant sur les trois derniers mois de l'année.

Après le raz de marée de 21,29 milliards sur le seul mois d'octobre, l'afflux s'est, il est vrai, ralenti en fin d'année. En décembre, les retardataires ont encore placé 5,23 milliards supplémentaires, le même montant qu'en novembre. Au total, les Français détiennent 342,6 milliards d'euros d'avoir à travers le Livret A et le LDD.

Au 1er janvier, le plafond du Livret A a encore été relevé de 25 %, pour le porter à 22.950 euros. De quoi provoquer un nouvel engouement qui promet, toutefois, d'être de courte durée. Les épargnants ont, en effet, en tête que la rémunération de leur livret préféré va être rabotée au 1er février, passant de 2,25 % à 1,75 %. D'ores et déjà, les réseaux bancaires ont changé leur fusil d'épaule. Ils font désormais la promotion de l'assurance-vie dont les quelque 3 % de rendement retrouvent de l'attractivité. En attendant, bien sûr, les conclusions du rapport Berger-Lefebvre sur l'épargne longue qui pourrait bien rebattre une nouvelle fois les cartes de la fiscalité des placements.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M362321 le mercredi 23 jan 2013 à 13:30

    Bientôt fini tout ça .... je ferme ceux de ma famille, 4 d'un coup ! et hop ! Salut la compagnie ....

  • knbskin le mercredi 23 jan 2013 à 12:45

    C'est une grande campagne à mener, de longue haleine, qui se fera contre les gouvernements, et en dépit de - en contournant les - mesures qu'ils prennent. Ca va à l'encontre de leurs clientèles électorales. Alliés : Philippe Hayat :http://www.100000entrepreneurs.com/ , peut-être Fleur Pellerin au gouvernement, France Angels http://www.franceangels.org/ fédération des Business Angels français. A trouver des "ultra-riches" qui s'engagent dans ce combat au lieu de partir à l'étranger. ...

  • knbskin le mercredi 23 jan 2013 à 12:45

    .../... le gouvernement et doper massivement la recherche et l'industrie. Donc, continuons le combat des "pigeons" pour faire reculer le gouvernement sur la taxation des PV mobilières et mobilisons-nous sur le fait de vider les livrets et l'AV en € ... C'est ce ue je fais personnellement (dons aux labos de l'enseignement supérieur, changement d'orientation des mes actifs financiers, investissement en direct dans des PMI innovantes).

  • knbskin le mercredi 23 jan 2013 à 12:45

    Collectivement, les Français sont riches : plus de 2 000 Mds d'€ sous forme de livrets ou de contrats d'AV en €. Cet argent alimente la folie clientéliste du gouvernement. Il faut en "sortir" le maximum pour orienter ces fonds cers la recherche, la R&D, le développement d'entreprises. Imaginons que 30 % de ces sommes se déplacent : il y a de quoi étranger .../...

  • gerar337 le mardi 22 jan 2013 à 21:37

    les désinformateurs pro et les banquiers devraient nous préciser le montant des transferts de fonds des livrets taxables des banques vers le livret A exonéré d'impôt,çà éviterai de laisser croire que les français ont des revenus disponibles toujours plus élevés. C'est vraiment le changement maintenant.Vive les épargnants, taxons plus les intérêts du capital.

  • frk987 le mardi 22 jan 2013 à 18:03

    Qu'en déduit-on ? :1- que les français ont trop d'argent2- que de perdre du pouvoir d'achat sur les intérêts inférieurs à l'inflation ne les gênent pas3 Que les socialos ont raison d'augmenter les impôts.