Le livre numérique perce timidement en France

le
0
À la Foire du livre de Francfort, les Français sont déterminés à se faire une place au soleil sur ce marché d'avenir.

C'est encore loin d'être une révolution. Juste un frémissement. Alors que la Foire du livre de Francfort ouvre ses portes mercredi jusqu'à dimanche, la France s'est résolument lancée dans la course au livre numérique. C'est en effet la première rentrée littéraire où la plupart des éditeurs peuvent se vanter d'avoir lancé quasiment toutes leurs nouveautés en version e-book. Certains sont même en passe d'achever la numérisation de tout leur fonds éditorial. Résultat: les plus offensifs, comme Albin Michel, Grasset, Fayard ou JC Lattès, affichent fièrement 4 à 5 % de leur chiffre d'affaires en e-books. Ridicule? C'est mieux que la moyenne du marché français (3,1 % et 2 % l'an dernier, contre 22 % aux États-Unis). Car tous les e-books sont loin d'être des best-sellers comme Inferno, le troisième tome du Da Vinci Code (33.000 télécharg...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant