«Le livre blanc contribue au déclassement de la France»

le
0
INTERVIEW- Pierre Lellouche est député de Paris et ancien secrétaire d'État aux Affaires européennes.

Le Figaro. - Quel jugement portez-vous sur le livre blanc?

Pierre Lellouche. - Il s'agit selon moi d'une improvisation sans précédent dans l'histoire de la Ve République. Comme me le disait un participant à la commission: «D'habitude, lorsqu'on fait un livre blanc, on connaît le budget et on essaie d'adapter la stratégie. Ou bien on a la stratégie et on tente d'adapter le budget. Mais là, il n'y avait ni concept, ni budget.»

L'exercice a été mené dans le brouillard. D'ici à 2019, entre la réforme précédente et le nouveau livre blanc, les forces armées vont perdre 34.000 hommes.

Les lacunes révélées au Mali - ravitaillement en vol, transport stratégique et renseignements - ne sont pas comblées. Les moyens dédiés à la cyberdéfense sont insuffisants. Le document fait l'impasse sur la défense antimissile alors que la prolif...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant