Le lien entre tabagisme passif et cancer reconnu par la justice

le
0
L'Ecole nationale d'architecture de Toulouse a été condamnée à verser 4000 euros à une enseignante non fumeuse qui a dû subir une ablation du poumon sans avoir jamais fumé. Un jugement inédit en France.

Une première. La justice française vient de reconnaître un lien entre l'inhalation d'une fumée de tabac sur un lieu de travail et un cancer du poumon chez un non fumeur. N'ayant jamais touché à une seule cigarette, une enseignante de l'Ecole nationale d'architecture de Toulouse (ENSA-T), à la retraite , a pourtant contracté un cancer bronchique qui lui a valu l'ablation d'un poumon. Persuadée que son cancer est dû à la fumée de tabac respirée sur son lieu de travail, elle porte plainte en 2004. Le 17 mars dernier, après sept ans de procès, le tribunal administratif de Toulouse a tranché : l'ENSA est condamnée à lui verser 3500 euros pour le préjudice subi et 500 euros de frais d'expertises.

L'association Droits des non-fumeurs s'est portée partie-civile dans le procès. Contacté par lefigaro.fr, Gérard Audureau, président de l'organisation, explique : «Là-bas, on fumait partout, même dans les salles de cours. L'enseignante avait même envoyé des lettres au d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant