Le Liechtenstein met fin au secret bancaire

le
0
Longtemps considérée comme un paradis fiscal, la petite principauté, nichée entre l'Autriche et l'Allemagne, va signer la convention multilatérale de l'OCDE. Ce texte prévoit l'échange automatique d'informations fiscales.

C'est une avancée dans la croisade internationale anti-évasion fiscale. Le Liechtenstein, pointé du doigt pour avoir facilité pendant de longues années la fraude fiscale, va définitivement mettre un terme à son secret bancaire. La petite principauté, nichée entre l'Allemagne et l'Autriche, s'engage à adopter l'échange automatique d'informations en matière fiscale.

Le premier ministre, Adrian Hasler, l'a annoncé hier. «Nous avons pris cette décision en concertation avec les associations nationales des banques et des trustees car l'échange automatique d'information en matière fiscale sera la future règle internationale», a-t-il expliqué.

Les Allemands, premiers clients des banques du Liechtenstein

A cette fin, le chef du gou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant