Le Libanais Hariri quitte l'Arabie saoudite pour les Emirats

le
0
    BEYROUTH, 7 novembre (Reuters) - Le Premier ministre 
libanais Saad Hariri, qui a annoncé samedi sa démission depuis 
l'Arabie saoudite, a quitté Ryad pour Abou Dhabi où il va 
s'entretenir avec le prince héritier des Emirats arabes unis, 
Mohamed bin Zayed al Nahyan, rapportent mardi la chaîne Future 
TV, propriété de la famille Hariri, et la chaîne Al Arabiya. 
    L'annonce surprise de la démission de Saad Hariri a alimenté 
les spéculations sur le fait qu'elle aurait été imposée par 
l'Arabie saoudite, ce que cette dernière a démenti. 
    Le Premier ministre libanais, issu de la communauté sunnite, 
a invoqué des menaces sur sa vie et les agissements de l'Iran à 
travers son allié chiite libanais, le Hezbollah, déjà accusé de 
l'assassinat de son père, Rafik Hariri, en 2005. 
 
 (Angus McDowall; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant