Le Liban veut «contenir» l'onde de choc syrienne

le
0
INTERVIEW En visite à Paris, le premier ministre libanais, Najib Mikati, compte sur l'aide de la France.

À la tête d'une délégation ministérielle, le président du Conseil libanais, Najib Mikati, entame lundi à Paris une visite officielle pour signer des accords de coopération. Il sera reçu par François Hollande, qui a déjà manifesté à Beyrouth début novembre son soutien aux institutions libanaises et son souci d'éviter la contamination au Liban du conflit syrien.

LE FIGARO. - Depuis l'assassinat du chef des renseignements Wissam el-Hassan, les partisans de l'ancien premier ministre Saad Hariri réclament votre démission. Allez-vous demander aux autorités françaises leur soutien?

Najib MIKATI. -Je vais demander à Paris son soutien à notre stratégie de distanciation du Liban par rapport au conflit syrien. Les Libanais savent que la France s'est toujours tenue auprès d'eux pendant les périodes difficiles et il ne...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant