Le Liban se dote d'un nouveau gouvernement

le
0
Dominé par le Hezbollah et ses alliés, le cabinet de 30 membres de Najib Mikati met fin à cinq mois de crise politique. Il doit encore être formellement présenté au Parlement et obtenir la confiance des députés.

C'est le résultat de cinq mois de négociations ardues. Un nouveau gouvernement a été formé au Liban, a annoncé le cabinet du premier ministre, le centriste Najib Mikati. Le Hezbollah et ses alliés, notamment le chrétien Michel Aoun, disposent de la majorité des portefeuilles, dix-neuf sur trente. Le reste des ministères est réparti entre les partisans du président de la République Michel Sleimane, de Najib Mikati et du leader druze Walid Joumblatt, considérés comme «neutres».

La formation doit encore être formellement présentée au Parlement et obtenir la confiance des députés. Ce nouveau cabinet est boycotté par le camp de l'ex-premier ministre Saad Hariri, désormais en minorité parlementaire et dans l'opposition.

La question clé du Tribunal spécial pour le Liban en suspens

Le Liban traverse une période de crise politique depuis l'effondrement en janvier dernier du gouvernement de Saad Hariri. Le 12 janvier, le Hezbollah et ses alliés ont retiré leurs mini

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant