Le Liban renforce ses contrôles à la frontière syrienne

le
0

par Issam Abdallah POSTE-FRONTIERE DE MASNAA, Liban, 5 janvier (Reuters) - Le Liban a instauré lundi de nouvelles règles d'entrée plus strictes à ses frontières dans l'espoir de contrôler le flot régulier de réfugiés fuyant la guerre civile en Syrie voisine. Des milliers de Syriens ont franchi la frontière dimanche avant minuit, heure de l'entrée en vigueur de ces contrôles renforcés, ont déclaré des commerçants et des chauffeurs de taxi rencontrés au poste-frontière de Masnaa, où la situation était calme lundi. Les Syriens se présentant à la frontière doivent désormais disposer d'une autorisation d'entrée et spécifier le but de leur venue et la durée de leur séjour au Liban. Six types de visas ont été créés - touriste, affaires, étudiant, transit, médical ou courte durée. Chaque permis requiert des conditions spécifiques tels qu'une réservation d'hôtel et 1.000 dollars pour un visa de touriste ou une invitation émanant d'une entreprise libanaise pour un visa d'affaires. Mohamed Moukhaiber, un Syrien qui conduit régulièrement des travailleurs syriens entre Damas et le Liban, s'inquiète de voir ses clients pâtir de ces nouvelles mesures. "Il y en a qui travaillent ici depuis vingt ans. Ils seront sûrement affectés par cette décision", dit-il. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a demandé au gouvernement de Beyrouth de préciser le statut des réfugiés dans ce nouveau contexte. "Notre inquiétude est qu'il n'est fait aucune allusion aux réfugiés", a déclaré le porte-parole du HCR Ron Redmond. "Nous aimerions connaître exactement quelle procédure sera appliquée pour garantir que les plus vulnérables puissent toujours entrer (au Liban)." Le Liban, qui compte moins de cinq millions d'habitants, héberge plus d'un million de réfugiés syriens et compte la plus forte concentration de réfugiés au monde par tête d'habitant, ce qui crée des tensions. Il a déjà entrepris l'année dernière de limiter l'entrée des personnes fuyant les combats en Syrie. Le pays accueille également des milliers de Syriens qui travaillent dans les boutiques ou comme saisonniers. (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant