Le Liban durcit les conditions d'entrée pour les Syriens

le
0

BEYROUTH, 3 janvier (Reuters) - Les autorités libanaises prévoient de durcir les conditions d'entrée sur leur territoire pour les ressortissants syriens, a déclaré samedi un haut responsable des services de sécurité libanais. Le Liban héberge plus d'un million de réfugiés syriens et compte la plus forte concentration de réfugiés au monde par tête d'habitant. Il a déjà entrepris l'année dernière de limiter l'entrée des personnes fuyant les combats de la guerre civile syrienne. A compter de lundi, les autorités libanaises demanderont aux Syriens se présentant à la frontière de spécifier le but de leur venue et la durée de leur séjour au Liban, a déclaré le général Abbas Ibrahim, chef de l'appareil de la sûreté générale du Pays du Cèdre. Les Syriens n'ont pas besoin de visa pour entrer au Liban, et cela restera le cas. Toutefois, les formalités auxquelles devront se soumettre les Syriens souhaitant entrer au Liban seront les mêmes que celles prévues pour les autres étrangers afin d'obtenir un visa, comme on peut le constater sur une liste diffusée sur le site officiel de la Sûreté générale. Cette annonce semble officialiser les restrictions déjà en vigueur. Selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le nombre de Syriens s'enregistrant au Liban sur une base mensuelle a diminué de moitié depuis la mi-2014. "Nous comprenons les raisons pour lesquelles les gouvernements mettent en place ces mesures", a dit un porte-parole du HCR, Ron Edmond, en faisant allusion au Liban et à la Jordanie, qui a elle aussi mis des restrictions à l'entrée de réfugiés syriens sur son sol. "Ils (ces pays) supportent un énorme fardeau en acceptant autant de réfugiés, mais dans le même temps nous souhaitons garantir que ces personnes ne soient pas renvoyées vers des situations dangereuses", a ajouté le porte-parole. (Laila Bassam et Sylvia Westall; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant