Le Liban accuse l'EI après le double attentat à Tripoli

le
0

BEYROUTH, 11 janvier (Reuters) - Le double attentat suicide qui a fait huit morts samedi dans un café de la ville de Tripoli, dans le nord du Liban, a été commis par les djihadistes de l'Etat islamique (EI), a déclaré dimanche le ministre libanais de l'Intérieur, Nohad Machnouk. L'attaque avait pourtant été revendiquée vendredi soir par le Front al Nosra, groupe islamiste lié à Al Qaïda, qui disait vouloir "venger les sunnites au Liban et en Syrie". Les kamikazes, tous deux originaires de Tripoli, ont visé un café dans le quartier alaouite de Djabal Mohsen. "Les premières informations indiquent que l'Etat criminel Daech est derrière cet attentat", a dit le ministre de l'Intérieur. La ville de Tripoli a été à plusieurs reprises touchée par des violences entre musulmans sunnites et alaouites, conséquence de la guerre qui ravage depuis près de quatre ans la Syrie voisine. Le président syrien Bachar al Assad appartient à la communauté alaouite et ses adversaires sont en majorité des sunnites. En octobre dernier, des affrontements à Tripoli entre l'armée libanaise et des militants sunnites ont fait onze morts parmi les soldats et 22 chez les miliciens. (Tom Perry, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant