Le léger rebond des mises en chantier en France se confirme

le
1
LE LÉGER REBOND DES MISES EN CHANTIER SE CONFIRME
LE LÉGER REBOND DES MISES EN CHANTIER SE CONFIRME

PARIS (Reuters) - Le léger rebond des mises en chantier de logements s'est confirmé au troisième trimestre en France et les permis de construire sont également bien orientés même si leur progression a sensiblement ralenti par rapport à fin août, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Logement.

Les logements commencés ont ainsi progressé de 0,5% sur la période juillet-septembre après une baisse de 0,4% au deuxième trimestre, selon ces données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables. Par comparaison, ils affichaient une hausse de 0,7% sur les trois mois à fin août.

Les mises en chantier du troisième trimestre sont portées par les logements individuels (+3,3%) alors qu'un recul de 1,3% est enregistré dans les logements collectifs.

Les permis de construire ont progressé pour leur part de 4,3% sur le troisième trimestre, contre 3,8% au deuxième. Ils étaient en hausse de 8,7% sur les trois mois à fin août.

En données brutes, 349.700 logements ont été commencés sur les 12 mois à fin septembre, un plus haut depuis le mois d'avril mais 1,2% de moins par rapport aux douze mois précédents. Le recul en glissement annuel était de 4,1% à fin août.

Les permis de construire ont diminué dans le même temps de 4,2% sur douze mois (-6,0% à fin août), à 368.800, mais sont à un plus haut depuis fin janvier.

Le ministère fait en outre état de taux d'annulation de permis de construire toujours supérieurs à leur moyenne de longue période, tant pour les logements individuels (15,6%) que les logements collectifs (20,1%).

Le délai moyen de mise en chantier est de 4,7 mois pour les logements individuels et 8,3 mois pour les logements collectifs, des chiffres en légère baisse par rapport à août.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher le mercredi 28 oct 2015 à 10:45

    acheter quand on n'a pas confiance en l'avenir pour soi, c'est de la folie. Pour louer, le gouvernement veut bloquer les loyers et les limités, c'est dangereux. j'ai un crédit sur les bras, ce serait à refaire, je ne suis pas sur.