Le légendaire Commodore revient avec un smartphone

le
0
Le légendaire Commodore revient avec un smartphone
Le légendaire Commodore revient avec un smartphone

Commodore, la marque informatique emblématique des années 80, est de retour avec un smartphone sous Android doté de deux émulateurs permettant de profiter d'anciens jeux pour C64 et Amiga.Le Commodore PET se présente comme un smartphone classique de milieu de gamme, double SIM et compatible 4G. Il dispose d'un écran de 5,5 pouces (1920×1080 pixels) et il est équipé d'un processeur huit coeurs Mediatek cadencé à 1,7GHz. Il comprend également un capteur photo principal de 13Mpx capable de filmer en haute définition (1080p). Son nom, PET, fait référence au tout premier ordinateur de la marque, sorti en 1977.

Il doit être commercialisé d'ici à fin juillet 2015 en Italie, en Allemagne, en Pologne et en France, avant d'être disponible dans d'autres pays européens et en Amérique. Son prix n'a pas encore été communiqué.

Une marque historique

Sous l'impulsion de son créateur Jack Tramiel et de son associé Jay Gould, Commodore lance son tout premier ordinateur en 1977, le PET 2001, comprenant un petit écran, un clavier et un lecteur de cassettes. Quelques années plus tard, la société connait le succès avec le Commodore VIC-20, alors bon marché et simple à appréhender. Ce modèle est surtout à l'origine du Commodore 64, sorti en 1982 et qui sera l'ordinateur personnel le plus vendu de la décennie dans le monde. Outre ses applications bureautiques, ce sont surtout les jeux qui font le succès de cet ordinateur, avec plusieurs milliers de titres disponibles.

A partir de 1985, la gamme d'ordinateur Amiga (1000, 500, 600...) termine d'asseoir la mainmise de Commodore sur le marché des ordinateurs personnels avant que la déferlante des PC sous Windows ne lui soit fatale. L'immobilisme de Commodore ainsi que l'échec de la console CD32 conduisent l'entreprise à la faillite en 1994.

La marque renaît en 2007, sans succès, à travers une nouvelle gamme de PC haut de gamme à destination des joueurs. Désormais entre les mains d'entrepreneurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant