Le leader mondial de l'assurance ingrat envers ses sauveteurs

le
0
L'assureur américain AIG pourrait s'associer à une plainte qui conteste les mesures prises pour le sauver en 2008. Les plaignants estiment que les actionnaires ont été floués. Ils réclament 25 milliards de dollars à l'État.

La reconnaissance a des limites. L'assureur américain AIG vient de confirmer une information du New York Times, selon laquelle il examine la possibilité de porter plainte contre l'État, qui l'a sauvé de la faillite en 2008 pour 181 milliards de dollars de fonds publics. Il envisage précisément de contester les conditions de ce sauvetage. Le conseil d'administration du groupe se réunit ce mercredi pour décider si oui ou non, il se joint à la plainte déposée par son ex-directeur général, Hank Greenberg. Celui-ci réclame, par le biais de sa société Starr, qui détenait 12 % du capital d'AIG avant sa quasi-faillite, 25 milliards de dollars à l'Etat pour avoir spolié les actionnaires de l'assureur.

«Plutôt que de fournir à AIG les ai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant