Le leader CGT qui bloque le port de Marseille

le
0
Pascal Galéoté utilise tous les moyens pour reconduire le mouvement. Et pour cause. Avec la réforme des ports, il perdra son pouvoir de nuisance.

«On fait pas la grève pour nous, mais pour faire pression sur le gouvernement afin qu'il retire sa réforme des retraites, assure un salarié du port, gréviste par peur des représailles, qui tient à rester anonyme. Et aussi pour Galéoté, qui n'arrivait pas à mobiliser sur le seul motif de la réforme portuaire.»

Pascal Galéoté, puissant secrétaire général CGT du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), est le grand ordonnateur du mouvement qui agite la cité phocéenne depuis des semaines. «Galéoté et une trentaine de salariés CGT ont décidé en AG de partir en grève au pétrole, se souvient un syndicaliste minoritaire. Le lendemain, ils ont mis des chaînes aux grilles et ont renvoyé le personnel chez lui. Depuis, il y a une AG par semaine, où il arrive à reconduire le mouvement. Galéoté joue son avenir. S'il n'a plus le pétrole, l'arme nucléaire, il n'a plus de pouvoir».

En transférant toutes les activités d'exploitation des ports, notamment le décharg

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant