Le lapin de Playboy fait recette

le
0
Le groupe Playboy Entreprises mise sur les produits dérivés pour générer des bénéfices.

C'est peut-être grâce à son emblématique lapin que le groupe de médias Playboy Enterprises va renouer avec les bénéfices. La mascotte de l'éditeur américain du magazine ­de charme fait un tabac en Asie auprès des adolescentes et jeunes femmes de 20 à 30 ans. Loin de toute connotation sexuelle, raison initiale pour laquelle il avait été choisi par le fondateur Hugh Hefner, «Bunny» est aujourd'hui omniprésent dans une série de produits dérivés qui vont du bracelet au carnet de notes en passant par la couette et la boisson énergisante.

À 84 ans, le sulfureux milliardaire, qui a acheté début janvier les 30% de parts de Playboy Entreprises qu'il ne possédait pas, flaire toujours la tendance. Si le tirage de son magazine, lancé en 1953, a considérablement décliné, passant de quelque 7 millions d'exemplaires dans les années 1970 à 1,5 million actuellement, il mise sur la marque. Celle-ci a désormais ses magasins à Bangkok, Kuala Lumpur et Taïpeh.

En 2010,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant