Le Labour aux mains des syndicats

le
0
Le syndicat Unite, le plus important du Royaume-Uni aurait tenté de truquer la désignation d'un candidat du Parti travailliste britannique au Parlement.

À Londres,

Adhérents fictifs, trafic d'influence... Le Parti travailliste britannique est empêtré dans une affaire mettant en cause ses liens historiques avec les syndicats du pays. Son leader, Ed Miliband, affaibli par de récentes révélations, promet d'annoncer mardi de nouvelles règles pour encadrer ces relations troubles.

À l'origine de ses tourments, la tentative de trucage de la désignation d'un candidat travailliste au Parlement, dans la circonscription de Falkirk, en Écosse. Le syndicat Unite, le plus important du pays, aurait enrôlé sans leur consentement plus d'une centaine de ses militants au Parti travailliste et payé leurs cotisations, afin de peser sur le choix du candidat. Ces électeurs fictifs, aussi nombreux que les vrais sympathisants locaux du Parti, auraient ainsi p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant