Le Kurdistan irakien interrompt ses livraisons de pétrole

le
0

(Commodesk) Le torchon brûle entre les autorités fédérales irakiennes et celles de la province du Kurdistan (Nord). Six jours après avoir menacé* de ne plus fournir de brut, les responsables locaux sont passées à l'acte dimanche 1er avril.

Les livraisons de la région, dont l'objectif pour 2012 a été fixé à 175.000 barils par jour, sont interrompues jusqu'à nouvel ordre. La production sera désormais exclusivement utilisée dans la province, précise le ministère des Ressources naturelles du Kurdistan irakien. Selon ce dernier, le gouvernement fédéral a cessé d'indemniser les compagnies productrices il y a près d'un an, comme il est tenu de le faire.

Cette annonce intervient le jour où l'Irak a communiqué ses chiffres d'exportation de pétrole : au mois de mars, elles ont atteint 2,3 millions de barils par jour, soit un record depuis la chute du régime de Saddam Hussein en 2003. L'inauguration d'un nouveau terminal pétrolier offshore au début du mois a ainsi eu l'effet escompté sur les ventes du pays.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant