Le Kurdistan irakien fera passer son gaz par la Turquie

le
0

(Commodesk) La région autonome kurde située au nord de l'Irak va commercialiser d'ici 18 à 24 mois son gaz, a annoncé le ministre des ressources naturelles du gouvernement d'Erbil, et à défaut de consensus avec Bagdad, il sera exporté via la Turquie.

Les autorités kurdes indépendantes sont en conflit avec le pouvoir central irakien sur l'exploitation des hydrocarbures de la province autonome, Bagdad refusant de reconnaitre les contrats passés par le gouvernement kurde d'Erbil avec des majors pétrolières. Le pétrole raffiné clandestinement au Kurdistan irakien passe la frontière en direction de l'Iran.

Le autorités kurdes d'Erbil veulent également tirer profit du gaz de leur territoire. Le ministre kurde Ashti Hawrami a présenté ce projet portant sur 10 milliards de mètres cubes au Forum du gaz de la mer Caspienne, à Istanbul. La Turquie servira de point de passage vers l'Europe.

"La Turquie va renforcer sa position stratégique comme pays de transit pour le gaz et le pétrole, et jouera un rôle important dans le transport international du gaz, à défaut de disposer directement de telles ressources. » a affirmé l'organisatrice du forum du Gaz de la Caspienne, la présidente du Centre international du Climat et de l'Energie, Güler Sabanci de l'université Sabanci d'Istanbul.

L'Irak détient 10% des réserves mondiales de gaz naturel, mais la part du Kurdistan irakien n'est pas établie.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant