Le Kremlin protège Gazprom

le
0

(Commodesk) Au moment où Gazprom est visé par une enquête de la Commission européenne pour entente et abus de position dominante, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret visant à protéger les "compagnies russes stratégiques visées par des investigations à l'étranger".

Désormais, un pays ou une organisation internationale qui demandera des documents ou des informations sur l'activités de ces entreprises devra obtenir l'accord du pouvoir exécutif russe. Le Kremlin a d'ores et déjà annoncé qu'il refuserait de les donner si elles risquent de porter atteinte aux intérêts économiques de la Russie.

Cette nouvelle disposition semble sceller le sort de l'enquête pour pratiques anticoncurrentielles présumées contre Gazprom, qui risquait potentiellement jusqu'à dix milliards d'euros d'amende. Les autorités russes avaient pourtant indiqué n'avoir aucune crainte quant à l'issue de cette procédure.

La Commission européenne estimait que le géant gazier pourrait avoir sciemment entravé la circulation du gaz au sein des Etats membres, aurait empêché d'autres compagnies d'accéder au marché de la distribution, et aurait augmenté les tarifs du gaz en les indexant sur ceux du pétrole.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant