Le Kremlin modère les propos de Poutine sur la prise de Kiev

le
4

MOSCOU, 2 septembre (Reuters) - La déclaration de Vladimir Poutine dans laquelle le président russe affirme être en mesure de prendre Kiev en deux semaines s'il le souhaite a été sortie de son contexte, a estimé un conseiller du Kremlin pour les Affaires étrangères cité par Itar-Tass, mardi. Le quotidien italien La Repubblica indiquait lundi que Vladimir Poutine avait déclaré vendredi lors d'une conversation téléphonique avec José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne: "si je veux, je peux prendre Kiev en deux semaines". Ces propos auraient été rapportés par Barroso aux chefs d'Etat et de gouvernement qui participaient au sommet européen qui s'est tenu à Bruxelles ce week-end. Pour Iouri Ouchakov, que ces paroles aient ou non été prononcées par le chef de l'Etat russe, elles "ont été sorties de leur contexte et avaient une signification totalement différente". Ouchakov a également estimé que José Manuel Barroso avait agi d'une manière "incorrecte" et non diplomatique en révélant une partie du contenu de sa conversation avec Vladimir Poutine. "Si cela a été fait, cela me semble ne pas être du niveau d'une personnalité politique sérieuse", ajoute-t-il. Poutine a souhaité dimanche que soient engagées des négociations sur la constitution d'une structure étatique dans le sud et l'est de l'Ukraine. (Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • q2lamrd le jeudi 11 sept 2014 à 16:27

    http://blogs.mediapart.fr/blog/poj/100713/jose-manuel-barroso-un-conflit-dinteret

  • q2lamrd le jeudi 11 sept 2014 à 15:55

    "Si cela a été fait, cela me semble ne pas être du niveau d'une personnalité politique sérieuse", mais qui a jamais pris cette marionnettes de Barrozo pour un politicien sérieux. D'ailleurs s'il l'était il n'aurait jamais accepté la présidence la "grosse commission". Allez lire son pedigree avt son stage US a stanford et les accusions qui pesaitn sur lui ds son pays ....

  • LeRaleur le mardi 2 sept 2014 à 11:34

    Personne ne veut une guerre pour un pays comme l'Ukraine qui demande 35 milliards d'€ pour survivre. Poutine est le plus fort et fera ce qu'il veut. Obama et sa clique partiront la queue entre les jambes.

  • v.sasoon le mardi 2 sept 2014 à 11:20

    Pour les attardé mentaux ca veut dire, que les troupes russes sont absente d'ukraine, parce que si elle y etait, kiev serait deja russe.D'ou le "si je veux" .Donc ca veut dire : il ne veut pas!mais il y en a qui ont leurs deux neurones qui tournent en boucle , et chez qui ca entrera pas!