Le Kremlin cible une figure de l'opposition

le
0
À la tête du Front de gauche, Serguei Oudaltsov pourrait être inculpé après un documentaire d'une chaîne proche du Kremlin affirmant qu'il fomentait un coup d'État.

Correspondant à Moscou

Avec son crâne rasé et son regard d'acier, Serguei Oudaltsov est de toutes les manifestations anti-Poutine, toujours le dernier à quitter les rassemblements, quitte à devoir affronter la police et séjourner en prison. Il est l'opposant le plus coriace du Kremlin.

Mercredi, le coordinateur du Front de gauche était sur le point d'être inculpé pour «préparation à l'organisation de troubles massifs publics», tout comme deux autres opposants. Son appartement a été perquisitionné ainsi que celui de ses parents, après la diffusion d'un documentaire de la chaîne NTV, proche du pouvoir, l'accusant d'avoir fomenté un coup d'État, en liaison avec un député géorgien à la réputation sulfureuse, et avec l'aide de rebelles tchétchènes. Les enquêteurs le soupçonnent également d'avoir «préparé des actes terroristes».

Neutraliser le mouvement de contestation

Pour l'opposition, cette opération diligentée par le comité d'enquête, une structure di

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant