Le Kosovo échoue à intégrer l'Unesco

le
1

(Actualisé avec réactions, précisions) PARIS, 9 novembre (Reuters) - L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a refusé lundi d'accorder le statut de membre permanent au Kosovo, pays des Balkans en quête de reconnaissance internationale. Moins des deux tiers des Etats membres de l'organisation, réunis en conférence générale à Paris, ont en effet voté en faveur de cette adhésion. Sur les 142 votants, 92 ont voté pour, 50 contre. Vingt-neuf autres pays se sont abstenus. Il fallait 95 votes favorables au Kosovo pour accéder au statut d'Etat membre. La Russie et la Serbie, qui s'opposaient fermement à ce vote, avaient tenté de le faire repousser. Le Kosovo, indépendant depuis 2008, a été reconnu par 111 pays, dont les Etats-Unis, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni en dépit des protestations de la Serbie, qui conteste la déclaration d'indépendance de la province. La Russie et la Chine, membres du Conseil de sécurité de l'Onu, jugent illégale la proclamation d'indépendance du 17 février 2008. "La grande majorité des pays ont voté en faveur du Kosovo. Malheureusement, nous avons manqué la majorité absolue de trois votes seulement", a écrit le ministre des Affaires étrangères du Kosovo, Hashim Thaci, sur sa page Facebook. Le Kosovo fait aujourd'hui partie de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international (FMI) et du Comité international olympique (CIO). "Rien ne pourra stopper la marche du Kosovo et nous postulerons à d'autres organisations, y compris l'Unesco une nouvelle fois", souligne Hashim Thaci. Le président serbe, Tomislav Nikolic, a salué dans un communiqué "une victoire juste et morale dans des conditions quasi impossibles". (John Irish, avec Sophie Louet et Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mqsd le lundi 9 nov 2015 à 16:25

    PAS BESOIN D'EUXtrafiquants et proxenetes