Le Kosovo démantèle une cellule djihadiste

le
0
    PRISTINA, 6 novembre (Reuters) - Le parquet kosovar a accusé 
dimanche sept hommes interpellés deux jours plus tôt au Kosovo 
de préparer des attentats dans les Balkans et de recevoir leurs 
instructions de djihadistes de l'Etat islamique en Syrie.  
    Les sept suspects ont été arrêtés dans trois villes et 
placés en détention provisoire. D'autres membres de cette 
cellule sont recherchés. 
    Le Kosovo, qui a proclamé son indépendance en 2008, n'a pas 
été la cible d'attentats islamistes mais au moins 200 personnes 
ont été interpellées ou font l'objet d'enquêtes policières pour 
des activités illicites en lien avec l'Etat islamique. Environ 
300 Kosovars combattent au sein du groupe en Syrie et en Irak. 
    Selon les procureurs, les sept suspects avaient des contacts 
dans d'autres pays de la région comme l'Albanie ou la Macédoine, 
et ils étaient en lien avec un membre de l'EI, commandant 
autoproclamé des Albanais en Syrie et en Irak, Lavdrim 
Muhaxheri, en septembre et octobre derniers. 
    "Ils préparaient des attentats sur le territoire des 
Balkans, et en premier lieu au Kosovo. Ils prévoyaient 
d'attaquer différents bâtiments, et des agences de sécurité", 
peut-on lire sur un document du parquet.   
    Le Kosovo a adopté l'an dernier une loi punissant d'une 
peine maximale de quinze années de prison quiconque serait jugé 
coupable d'avoir combattu dans une guerre à l'étranger.  
 
 (Fatos Bytyci; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant