Le Kenya ordonne la fermeture de plus de 500 ONG

le
0

NAIROBI, 16 décembre (Reuters) - Les autorités kényanes ont ordonné la fermeture de plus de 500 organisations non gouvernementales, parmi lesquelles 15 associations qu'elles accusent de financer le terrorisme. Le bureau de coordination des ONG, une agence publique, a décidé le gel des comptes bancaires de ces entités qui vont faire l'objet d'enquêtes complémentaires de la part des services de sécurité. Le bureau vise en particulier certains groupes qu'il soupçonne d'être "employés pour des activités criminelles, y compris le financement du terrorisme au Kenya et dans la Corne de l'Afrique". L'identité de ces associations n'a pas été précisée. Les permis de travail pour les employés étrangers de ces groupes ont été révoqués tandis que d'autres organisations ont été rayées des registres pour ne pas avoir retourné leur déclaration annuelle de revenus. Des combattants de l'organisation islamiste somalienne Al Chabaab avaient mené en septembre 2013 une attaque contre un centre commercial de Nairobi qui avait coûté la vie à 67 personnes. Deux attaques ont été perpétrées au cours des dernières semaines près de la frontière avec la Somalie faisant 64 tués. (Edith Honan; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant