Le juge Garzon acquitté

le
0
Le tribunal suprême de Madrid a jugé que le célèbre juge avait commis une «erreur» en voulant instruire les crimes du franquisme mais qu'il n'était pas coupable de forfaiture.

Sa victoire est symbolique, mais elle est éclatante. Le juge Baltasar Garzón a été acquitté ce lundi dans le procès sur l'instruction des crimes du franquisme. Par six voix contre une, les magistrats ont considéré que leur confrère n'avait pas commis de forfaiture. Ce délit consiste, pour un magistrat, à prendre une décision judiciaire tout en sachant qu'elle est contraire au droit.

L'absolution de Garzón, toutefois, ne modifie en rien l'avenir, sombre, de sa carrière. Le magistrat, en effet, avait été condamné il y a trois semaines à onze ans de suspension de charge. Garzón avait alors été reconnu coupable de forfaiture dans un autre dossier, celui de l'instruction de l'affaire Gürtel, un scandale de corruption qui touche la droite espagnole. En outre, son avocat dans l'affaire du franquisme, Gonzalo Martínez-Fresneda, avait assuré lors d'un entretien avec Le Figaro: «Même s'il est acquitté, Garzón ne sera plus jamais juge en Espagne».

Pression international...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant