Le judo français sur les bons rails pour Londres

le
0
LE JUDO FRANÇAIS SUR LES BONS RAILS POUR LONDRES
LE JUDO FRANÇAIS SUR LES BONS RAILS POUR LONDRES

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - A l'issue du tournoi de Paris qui s'est déroulé samedi et dimanche à Bercy, Jean-Claude Senaud, le directeur technique national, s'est déclaré satisfait des résultats obtenus pas les judokas français.

Aux deux titres de Teddy Riner et David Larose, se sont ajoutés l'argent de Lucie Décosse et quatre médailles de bronze pour Anne-Sophie Mondière, Audrey Tcheuméo, Gilles Bonhomme et Automne Pavia.

"Globalement, je suis satisfait. Je signe tout de suite pour le même résultat au Jeux olympiques", a déclaré Jean-Claude Senaud à Reuters.

"Nos champions sont toujours là. Lucie (Décosse) et Teddy (Riner) sont toujours là. Ils sont eux dans la logique d'être champions olympiques. A nous, le staff, de mettre les autres dans cette même logique", a-t-il ajouté.

"Certes, ce sont eux qui conduisent la voiture mais c'est à nous de mettre les panneaux."

Le DTN se garde cependant d'un trop plein d'optimisme, bien conscient que certaines catégories, comme les moins de 90 kilos ou les moins de 100 kilos chez les hommes, peinent à se trouver un leader naturel.

"QUATRE MÉDAILLES DONT DEUX D'OR"

Il se félicite cependant de l'attitude de ses troupes, soulignant ne pouvoir "reprocher à personne de ne pas s'être battu" sur les tatamis du Palais omnisports de Bercy.

Jean-Claude Senaud a dit considérer ce tournoi comme le début de la préparation en vue des Jeux de Londres, l'été prochain.

"Sur ce tournoi, on s'est situé, c'est le début de la préparation et maintenant on repart. Il y aura un autre bilan intermédiaire après les championnats d'Europe (fin avril)", prévient-il.

La sélection pour les JO sera arrêtée durant la deuxième semaine de mai et les objectifs du DTN sont d'ores et déjà affichés.

"L'objectif à Londres, c'est quatre médailles dont deux d'or", annonce-t-il.

"Vous prenez le potentiel, vous le divisez par deux et vous avez l'objectif. C'est une gestion de bon père de famille. Mais si tout va bien, on peut faire un tabac."

Quatre médailles, dont deux titres, semble donc un objectif a minima, le judo français rêvant certainement secrètement d'une plus belle moisson, lui qui n'a plus décroché l'or olympique depuis Sydney en 2000 et les titres de David Douillet et Séverine Vandenhende.

Edité par Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant