Le journal de l'hitlérien Alfred Rosenberg retrouvé

le
0
Le témoignage sur le premier cercle autour du Führer, disparu lors du procès de Nuremberg, vient de réapparaître à New York.

À New York

Depuis 1945, les autorités américaines s'interrogeaient sur la disparition du journal d'Alfred Rosenberg, âme damnée du chancelier Adolf Hitler. Les 400 pages manuscrites sur lesquelles ce sinistre Raspoutine germanique avait consigné ses pensées, de 1936 à la chute du régime nazi, neuf ans plus tard, avaient disparu lors du procès des principaux dirigeants nazis à Nuremberg.

Ce journal a été retrouvé aux États-Unis, après de longues investigations menées par le Musée mémorial de l'Holocauste à Washington, un détective privé, la justice et le FBI. Robert Kempner, un procureur juif américain présent à Nuremberg, avait reçu l'autorisation d'étudier 150.000 pages d'archives de Rosenberg, dont, fort probablement, son journal personnel, rapatriées aux États-Unis et remisées dans un grenier poussiéreux. À la mor...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant