Le journal de guerre de Danièle Kriegel (5) : bruits et fureurs

le
0
Un Palestinien est évacué vers l'hopital de Ramallah pendant la manifestation qui a vu 10 000 Palestiniens de Cisjordanie protester contre la guerre menée à Gaza. Bilan : 2 morts.
Un Palestinien est évacué vers l'hopital de Ramallah pendant la manifestation qui a vu 10 000 Palestiniens de Cisjordanie protester contre la guerre menée à Gaza. Bilan : 2 morts.

Vendredi matin, 18e jour de la guerre. La journée commence avec une question : la troisième Intifada est-elle lancée ? Pour protester contre ce qui se passe à Gaza, les Palestiniens de Cisjordanie ont décrété une journée de colère. Dès jeudi soir, après la rupture du jeûne, plus de 10 000 Palestiniens venus de Ramallah et d'El Bireh sont partis à l'assaut du grand barrage militaire de Qalandia qui contrôle l'entrée de Jérusalem. Jets de pierres et de cocktails Molotov. Selon des témoins, on n'avait pas vu de telles foules en colère depuis le début des années 2000. Au milieu d'une forêt de drapeaux palestiniens, ils brandissaient pancartes et banderoles condamnant l'offensive israélienne à Gaza et ses centaines de victimes civiles. L'accrochage avec l'armée et les gardes-frontières a fait, côté palestinien, 2 morts et au moins 200 blessés. Les Palestiniens accusent l'armée d'avoir ouvert le feu à balles réelles. Les militaires, pour leur part, affirment avoir subi des tirs depuis la manifestation. Même tension à Jérusalem-Est où des dizaines de jeunes Palestiniens ont lancé pierres et pétards sur les milliers de policiers déployés. La nuit dernière, c'était la Nuit du destin (Laïlat-al-Qadr), avec des dizaines de milliers de fidèles attendus sur l'esplanade des Mosquées, dont l'accès n'avait été autorisé que pour les hommes de plus de 50 ans et les femmes de tous âges. Ce qui est aussi le cas ce matin, à l'occasion de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant