Le jour où Schwarzenegger a eu un stade de foot à son nom

le
0
Le jour où Schwarzenegger a eu un stade de foot à son nom
Le jour où Schwarzenegger a eu un stade de foot à son nom

Ce jeudi soir, le Sturm Graz se déplace sur le terrain du Rubin Kazan en tour préliminaire de Ligue Europa, après avoir reçu sur son terrain de l'UPC-Arena. Une antre qui a porté un tout autre nom pendant quelques temps : Arnold Schwarzenegger-Stadion. Et ce, même si la star hollywoodienne a toujours préféré les concours de Monsieur Muscle aux parties de foot, ainsi que ses États-Unis d'adoption à son Autriche natale.

Anderlecht évoluant les soirs de match au Stade Jean-Claude Van Damme pendant que le New York City FC et l'AIK joueraient respectivement au Sylvester Stallone Stadium et à la Dolph Lundgren Arena. Cette idée vous paraît totalement absurde ? Elle a pourtant pris forme dans la ville autrichienne de Graz avec le Arnold Schwarzenegger-Stadion, une enceinte flambant neuve de 15 400 places censée accueillir les deux équipes de football de la ville, le Sturm et le Grazer AK. Ce sont d'ailleurs ces deux équipes qui inaugureront le nouveau stade lors de la 91e édition du derby grazois le 9 juillet 1997. Le coup d'envoi de huit ans d'un naming sportif complètement WTF aux origines troubles mais au dénouement garanti sans happy end.

Schwarzenegger, le seul " people " de Graz


Au milieu des années 90, Schwarzie est au top de l'actioner-game, quand il ne vient pas tenir le rôle principal dans des comédies familiales. En l'espace de quatre ans au cinéma, l'Autrichien bodybuildé a enchaîné Total Recall, Un Flic à la maternelle, Terminator 2 – Le Jugement dernier, Last Action Hero, True Lies et Junior, générant plus d'1,5 milliards de dollars au box-office. Forcément, Arnold Schwarzenegger est l'Autrichien le plus coté des nineties, un poil devant Thomas Muster et Toni Polster. Même s'il n'a d'autrichien que le nom, au final. Cela fait presque trente ans que Schwarzenegger a quitté son Europe natale pour accomplir son rêve d'enfant : s'installer aux États-Unis et faire carrière à Hollywood. Aussi, l'interprète de "Dutch" dans Predator aurait délaissé depuis ses quatorze ans le ballon rond au profit de l'activité qui le rendit célèbre aux yeux du monde : le bodybuilding.

Qu'à cela ne tienne. Voyant sans doute l'opportunité de frapper un grand coup médiatique et d'étaler sa pop culture, le maire de Graz, Alfred Stingl, décide que le nouveau stade que la municipalité est en train de construire pour ses deux équipes de foot locales portera le nom d'Arnold Schwarzenegger-Stadion. Après tout, le Monsieur Univers a bien vu le jour à Thal, dans la banlieue grazoise. Et puis, les personnalités nées en Styrie ne courent pas les rues, le reste des bâtiments publics de la ville étant squatté par l'Archiduc François-Ferdinand d'Autriche, autre régional de l'étape. Aussi, l'occasion fait le larron. À quelques jours de l'inauguration du…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant