Le jour où Saint-Marin a établi un record positif

le
0
Le jour où Saint-Marin a établi un record positif
Le jour où Saint-Marin a établi un record positif

Il y a 22 ans, l'attaquant Davide Gualtieri inscrivait le but le plus rapide durant une opposition entre sélections. L'heure de gloire du football saint-marinais avec l'Angleterre en sparring-partner.

Monsieur Nazri siffle le coup d'envoi. Saint-Marin est à l'engagement et Manzaroli passe le ballon au capitaine Bonini qui vient de conclure son échauffement en sautillant. L'ancien milieu de la Juve le transmet à Bacciochi qui la redonne à Manzaroli. Côté droit, Gualtieri ébauche un appel, son coéquipier le voit mais loupe complètement sa transmission qu'intercepte tranquillement Stuart Pearce. L'arrière anglais joue la sécurité en s'appuyant sur Seaman, seulement, son plat du pied se transforme en semelle. A l'affut, Gualtieri place une petite accélération et se jette sur le ballon qu'il touche du bout du pied droit. Le portier moustachu est battu après huit secondes et trois dixièmes. C'est alors le but le plus rapide entre deux sélections, un record qui tient toujours aujourd'hui.

Youtube

Un but ayant presque contribué à l'élimination des anglais


"Le coach nous avait bien dit de jouer de suite le premier ballon, d'attaquer, car on aurait très peu d'opportunités durant le match. D'ailleurs, la façon dont l'action se développe ne laisse place à aucun doute. Ce but n'est pas juste un coup de chance", tient à préciser le héros de cette soirée. Davide Gualtieri a 22 ans à l'époque et est aligné comme titulaire pour la première fois de sa carrière. Il n'est pas encore propriétaire du magasin de matériel informatique mais conclut ses études dans ce secteur. Lui et ses coéquipiers amateurs pour la plupart résisteront jusqu'à la 22ème minute : "Les Anglais étaient très remontés et s'en voulaient à mort pour cette erreur." Paul Ince égalise, Ian Wright s'offre un quadruplé, Ince en remet une et Les Ferdinand complète le tout. 7-1 score final. L'Angleterre sort victorieuse de cette rencontre disputée à Bologne, mais le but de Gualtieri est loin d'être anecdotique.

Nous disputons alors la dernière journée de qualifications pour la World Cup 94 et les Britanniques luttent avec les Néerlandais pour décrocher le second billet dans ce groupe 2 dominé par la Norvège. L'Angleterre doit l'emporter au moins avec 7 buts d'écart si elle veut espérer aller aux Etats-Unis tout en espérant une défaite de son adversaire direct. Fort heureusement, les Pays-Bas…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant