Le jour où Messi aurait pu signer à River

le
0
Le jour où Messi aurait pu signer à River
Le jour où Messi aurait pu signer à River

En mai 2000, Leo Messi débarque à Buenos Aires pour un essai à River Plate. Mais les dirigeants des Millonarios laissent partir le gamin qui deviendra le meilleur joueur du monde.

C'était le 20 décembre 2015. Après une saison exceptionnelle ponctuée par une victoire en Copa Libertadores, River Plate affronte le Barça en finale du Mondial des clubs. Les supporters des Millonarios envahissent le Japon. Mais l'illusion durera trente-cinq minutes. Le temps pour Leo Messi d'ouvrir le score et la voie du succès blaugrana. Mais une image restera dans toutes les têtes des hinchas de River Plate. Alors qu'il avait célébré comme un malade son but face à Estudiantes La Plata en 2009, Messi reste sobre cette fois-ci. Pire, il demande même pardon, levant la main gauche vers le public millonario.

Dos postales imborrables de Japón: Messi pide perdón y luego se lleva la camiseta de River dada por el utilero Pichi pic.twitter.com/mwUR5tXoJR

— Diego Borinsky (@diegoborinsky) 29 décembre 2015
À la fin de la rencontre, il se dirige même vers le vestiaire de River et repart avec un maillot à la bande rouge sur le dos. Plus tard, il expliquera ce geste lors de sa célébration, dans un entretien pour ESPN : "Je l'ai fais parce que plein de supporters de River ont voyagé, ont fait un énorme sacrifice pour venir ici. Ils étaient pleins d'illusions. Et moi, en tant qu'argentin, j'ai anéanti leur rêve. C'était bizarre, ça m'est venu comme ça, donc j'ai demandé pardon." Si les supporters de River se sont enflammés, annonçant que Messi était l'un des leurs, l'histoire entre le génie argentin et le club du quartier de Nuñez à Buenos Aires est longue. Et elle a débuté en 2000, sur un terrain de la cité universitaire de la capitale argentine.

Un essai aux côtés d'Higuaín


Federico Vairo était une légende du football argentin. Après sa carrière, l'ancien défenseur, passé par Central et River Plate, parcourait le pays à la recherche de talents. De Rosario, il ne revient pas les mains vides. En mai 2000, il conseille aux dirigeants de River de poser leurs yeux sur Leandro Giménez,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant