Le jour où les frères Hleb ont achevé les Bleus

le
0
Le jour où les frères Hleb ont achevé les Bleus
Le jour où les frères Hleb ont achevé les Bleus

Ce n'est pas tout à fait le même contexte mais il y a six ans, la France entamait sa campagne des éliminatoires de l'Euro 2012 par un match contre la Biélorussie. Et elle avait perdu. Salement.

"C'est IN-CROY-ABLE !" Une fois n'est pas coutume, Arsène Wenger coupe Christian Jeanpierre et évacue sa frustration, oralement. La France vient de jouer avec le feu et de se brûler bien comme il le faut, au quatrième degré. Défaite 1-0 au Stade de France face à la Biélorussie, sur le but d'un anonyme presque homonyme de troubles intestinaux, Syarhey Kislyak. Alors, le manager d'Arsenal, après avoir tenté une vanne sur les frères Hleb et avoir pouffé tout seul, se lâche : "Regardez comme ils passent... Comme ils passent sur le côté droit ! Là, on pense qu'il y a hors-jeu parce qu'il essaie de donner à son frère mais qui refuse de jouer là-bas. Et puis là, il passe." Traduction : les Bleus ne reviendront pas dans ce match, ils sont dans la mouise et n'ont que ce qu'ils méritent face à l'une des plus faibles équipes de son groupe.

Reconquête avortée

Il faut dire que ce n'est pas vraiment la période la plus faste de l'équipe de France non plus. Elle sort d'un Mondial sud-africain catastrophique et ne sait plus vraiment sur quel pied danser. Pour son premier match en tant quand que sélectionneur - un amical face à la Norvège - et pour asseoir son autorité, Laurent Blanc décide d'abord d'écarter les 23 mondialistes et de lancer certains jeunes comme Ménez, Hoarau ou M'Vila. Avant de revenir un peu sur sa décision suite à la première défaite nordique et de réintégrer certains cadres, dont Lloris, Sagna, Clichy, Diaby ou encore Malouda, pour le premier match des éliminatoires, le 3 septembre 2010, face à la Biélorussie. Pas de doute, cette rencontre est déjà décisive pour l'homme à la touillette "parce qu'elle va conditionner le reste". Soit le sportif, mais aussi l'image des Bleus, qu'il faut soigner.





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant