Le jour où le PSG a investi le Parc

le
0
Le jour où le PSG a investi le Parc
Le jour où le PSG a investi le Parc

Le 13 août 1974, le Paris Saint-Germain reçoit le FC Metz dans sa nouvelle demeure : le Parc des Princes. Tout juste promu en D1, le club parisien n'allait plus jamais quitter son Parc. C'était il y a 41 ans, avec, au poste d'entraîneur, un certain Just Fontaine.

Raie sur le côté, chemise jaune et mains dans les poches, Just Fontaine prend la parole devant une assemblée aux maillots dépareillés. La scène se déroule à Saint-Germain-en-Laye ; le lendemain, le PSG a rendez-vous avec son histoire - qui reste encore balbutiante. " Le problème est simple : si on monte, c'est le Parc des Princes avec 45 000 personnes ; si on monte pas, c'est Saint-Germain avec 1 500 personnes." Le mots du coach font mouche. " Bien plus tard, certains joueurs m'ont confié que ce discours "subtil" avait trouvé écho au sein de l'équipe", se souvient Just Fontaine.

Le 4 juin 1974, après un prologue de quatre saisons - entre un titre de champion de D2, une scission avec le PFC et une rétrogradation administrative en D3 -, le Paris Saint-Germain FC ouvre le premier chapitre de son histoire. Au Parc des Princes, les Parisiens affrontent l'US Valenciennes en barrage retour d'accession en Division 1. Battu 2-1 à l'aller, Paris est mené à la pause sur le même score. L'affaire est mal embarquée, mais les Rouge et Bleu inscrivent trois buts dans le deuxième acte, 4-2. Just Fontaine est porté en triomphe par ses protégés. Emporté par l'émotion, l'entraîneur subit même une petite attaque cardiaque avant de retrouver ses esprits quelques minutes plus tard. Assurément, il est à l'origine de la révolte de ses troupes.

Canicule, ici c'est canicule


Comme l'avait promis le co-entraîneur (épaulé par Robert Vicot), l'équipe quitte le modeste stade municipal Georges Lefèvre de Saint-Germain - devenu l'enceinte de l'équipe réserve - pour investir le nouvel écrin du Sud-Ouest de la capitale. Le Parc, rénové en 1972 sous l'égide de l'architecte Roger Taillibert. " Je n'étais pas dépaysé car je connaissais déjà le stade de la Révolution à Brazzaville, pose l'attaquant congolais, François M'Pelé, débarqué au club un an plus tôt en provenance d'Ajaccio. Les spectateurs sont venus au Parc des Princes parce que Paris avait besoin d'une équipe en première division ! " Vainqueur à Sochaux (0-1) en ouverture de la saison, le PSG se fait gifler à Reims (6-1) dans la foulée. Vient alors la réception du FC Metz, le mardi 13 août.

Exactement 13 989 spectateurs garnissent les travées du stade,…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant