Le jour où Jordan Veretout s'est trompé de club

le
0
Le jour où Jordan Veretout s'est trompé de club
Le jour où Jordan Veretout s'est trompé de club

Un mauvais choix de club peut-il changer le cours d'une carrière ? C'est sûrement la question que se pose aujourd'hui l'ancien espoir nantais, Jordan Veretout. En août dernier, le jeune milieu de terrain peux signer à Aston Villa ou Leicester City. Sûr de lui, il opte pour le club de Birmingham. Raté.

"Je suis un couillon, j'aurais pu ne penser qu'à ma gueule et faire monter les enchères mais je ne vais pas contrarier le gamin". Waldemar Kita ne le sait pas encore, jouant les grands seigneurs dans les colonnes de l'Equipe, mais il est en fait loin de rendre service à son poulain. Nous sommes le 29 juillet 2015 et ça s'agite sérieusement dans les couloirs de la Jonelière, le centre d'entraînement du FC Nantes. L'enfant du pays, Jordan Veretout, 22 ans et grand espoir du foot français a obtenu un bon de sortie de la part de son président et s'apprête à s'engager "dans un grand club anglais" dixit Kita. Alors que l'OM fait discrètement la cour au jeune milieu de terrain depuis le début de l'été, lui n'a d'yeux que pour l'Angleterre, ses stars et son football engagé. Et alors qu'Aston Villa semble tenir la corde depuis plusieurs jours avec une offre avoisinant les 10 millions d'euros, un trouble-fête s'invite à la table des négociations. Leicester City, modeste 14ème de Premier League en 2014/2015 vient tenter de couper l'herbe sous le pied aux Villans et offre 15 millions aux Canaris. Une offre difficile à refuser pour Kita, peu habitué à disposer de joueurs à forte valeur marchande. Mais l'homme d'affaire franco-polonais s'incline devant le choix du joueur de rejoindre Villa, comme Veretout l'expliquera plus tard au Daily Mail : "Leicester a offert plus d'argent pour m'avoir. Quand j'ai parlé avec le président, il m'a compris et a agit très correctement. Je pense aussi qu'un joueur doit agir de façon responsable et s'entraîner correctement. Si on se comporte comme ça toute sa carrière, on finit par arriver où on mérite d'être".

Le début d'un vilain calvaire


On ne sait pas s'il le mérite, mais pendant que Leicester City crée la surprise en faisant la course en tête de la Premier League après 31 journées, c'est bien la dernière place du classement qu'occupent Jordan Veretout et les Villans au printemps 2016. La première grosse caillasse d'une carrière pourtant parfaitement débutée : Débuts en pros avec Nantes à 18 ans seulement, titulaire indiscutable à 19, champion du monde U20 avec les Bleus en 2013 aux côtés des Pogba, Zouma, Digne...le chemin semble alors tracé. Celui qui a réussi à remplacer Jérémy Toulalan dans le…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant