Le jour où Jaap Stam s'est brouillé avec Sir Alex à cause d'un bouquin

le
0
Le jour où Jaap Stam s'est brouillé avec Sir Alex à cause d'un bouquin
Le jour où Jaap Stam s'est brouillé avec Sir Alex à cause d'un bouquin

En ce 17 juillet, Jaap Stam célèbre ses 43 printemps. L'occasion de revenir sur l'un des faits marquants de la carrière de l'ancien mastodonte oranje. En 2001, lorsqu'il évolue à Manchester United, le défenseur se brouille avec Sir Alex Ferguson. La cause supposée ? Une sombre histoire d'autobiographie pas vraiment appréciée par le SAF. En réalité, c'est un peu plus compliqué que ça. Explications.

Après deux exercices sensationnels au PSV, Jaap Stam est alors considéré comme une figure montante au poste de défenseur. Les observateurs louent ses monstrueuses qualités physiques ainsi qu'une rare aisance avec le cuir pour un bonhomme de son gabarit. À cette époque, en 1998, le Batave arbore encore quelques cheveux sur le caillou. Tandis que Manchester United part à la conquête d'une nouvel arrière central - suite à la baisse de régime de Gary Pallister - Stam sort d'une Coupe du monde très convaincante avec les Pays-Bas, tombés en demi-finale face au Brésil. Sir Alex Ferguson n'hésite donc pas une seconde et dégaine le chéquier. Contre près de douze millions de livres, le PSV accepte de lâcher sa clef de voûte défensive. Un prix exorbitant pour l'époque, faisant de lui le Néerlandais et le défenseur le plus cher de l'histoire du ballon rond.

"Essaye de le dribbler et il te fera ressembler à une bite"


Avec un certain recul, le moins que l'on puisse dire est que les Red Devils ont effectué une excellente transaction. Deux saisons et demie durant, Jaap Stam prend le contrôle du secteur défensif de United. À tel point qu'Old Trafford lui invente rapidement un chant personnalisé. "Jaap Stam est un énorme Hollandais / Passes-le si tu l'oses / Essayes de le dribbler et il te fera ressembler à une bite." De la poésie anglaise comme on l'aime, en somme. Un amour inconditionnel des supporters assorti d'une confiance entière de son coach, qui lui confie lors de certaines rencontres le brassard de capitaine, lorsque Roy Keane est notamment absent. Une complicité qui prend immédiatement fin quand l'international hollandais a la mauvaise idée de sortir une autobiographie, nommée Head to Head.

Paru pendant l'été 2001, ce bouquin lui attire les foudres du vestiaire mancunien. De fait, entre autres révélations sur les dessous de son transfert, Stam relate certains événements et propos qui ne sortent habituellement jamais du groupe professionnel. Pire, il se permet même de qualifier les frères Neville de "deux cons toujours occupés", bien que Gary himself admit plus tard qu'il s'agissait d'un terme affectueux. Quant à l'entraîneur écossais, il reproche à son grand défenseur - désormais chauve - la divulgation de certains de ses secrets tactiques.

Il faut dire que les révélations choisies par Jakob - de son vrai…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant