Le jour où " Greg la sort "

le
0
Le jour où " Greg la sort "
Le jour où " Greg la sort "

" Oh oui, Greg, il l'a sort !! Oh oui, main opposée, Richard ! " C'est l'un des commentaires de foot qui tourne le plus sur le Net, et il est signé Florian Maurice pour OL TV. C'était en janvier 2008, à l'occasion d'un derby chaud bouillant qui s'était soldé par un nul arraché par les Gones de Greg Coupet, coupable sur l'ouverture du score de Bafé Gomis quelques minutes après avoir provoqué cet orgasme télévisuel mythique.

" Oh oui, Greg, il la sort !! " À les écouter s'extasier devant la parade de Greg Coupet sur le coup franc direct tiré par Geoffrey Dernis, on imaginerait presque Florian Maurice et Richard Benedetti le pantalon aux genoux et l'essuie-tout à proximité, dans leur cabine de commentateurs. Il y a de la jouissance dans les éloges qu'ils envoient à l'adresse de " Greg ", un modèle de partialité puisqu'on est sur OL TV, la chaîne du club, et qu'il s'agit de saluer le retour du portier dans les bois lyonnais après une grave blessure et cinq mois d'absence. Dernis frappe, Coupet s'envole et effleure le ballon juste ce qu'il faut pour le repousser hors cadre d'une claquette " main opposée ". Richard Benedetti en est sûr, " il est de retour. IL-EST-DE-RE-TOUR ( ), l'ange s'est envolé ", tandis que son acolyte termine son orgasme par un comique " han ça suffit ! " C'est drôle, très drôle à entendre, même et surtout plusieurs années après, sorti du contexte bouillant d'un derby commenté en direct depuis Geoffroy-Guichard. D'autant plus drôle en fait que moins de dix minutes plus tard, le " fabuleux, tout simplement fabuleux " Coupet se plante cette fois complètement en merdant sa relance suite à une passe en retrait et que Gomis, alors à Saint-Étienne, en profite pour ouvrir le score de la tête juste avant le retour aux vestiaires des deux équipes. " Oooooooooaaaah !!! ", beugle alors Flo Maurice comme s'il assistait impuissant au massacre de toute sa famille, alors que Richard Benedetti se montre christique : " crucifié, crucifié ", répète-t-il de manière presque morbide, excusant tout de suite le gardien qui s'en va chercher piteusement le ballon au fond des filets pour lui asséner un coup de poing de rage. " C'est la faute à pas de chance ", assure-t-il, et on jurerait que dans les secondes qui suivent, sans que les commentateurs ne parviennent plus à rien dire, Flo Maurice sanglote. Saisit l'essuie-tout pour cette fois sécher ses larmes.

Maurice : " Je ne vais jamais sur YouTube "


C'est mythique et pourtant, près de huit ans après, ce même Florian Maurice ne s'en souvient pas, mais alors pas du tout. " Des derbys, j'en ai commenté un petit paquet quand même, alors vous dire si celui-ci m'a marqué plus qu'un autre, franchement non, désolé. " Arf, déception. On insiste. Mais tout de même, cette parade de Coupet, puis la grosse boulette…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant