Le jour où Ford n'a pas pu acheter Ferrari et a gagné Le Mans

le
0
La saga des Ford GT40 aux 24 Heures du Mans s'achève par une 4e victoire d'affilée en 1969, devant Ferrari surclassé.
La saga des Ford GT40 aux 24 Heures du Mans s'achève par une 4e victoire d'affilée en 1969, devant Ferrari surclassé.

C'est une carte postale, envoyée à tous les membres de l'équipe (le team) durant l'été 1965, qui a mis le feu aux poudres. Sur cette carte est dessiné le tracé du circuit des 24 Heures du Mans et une simple phrase ?Vous feriez mieux de gagner?. Un ultimatum à peine déguisé de Henri Ford II pour le team américain de course auquel avait été assignée, deux ans plus tôt, la mission de remporter, au nez et à la barbe des valeurs établies européennes, la grande course mancelle. Ce n'est pas un simple caprice d'enfant gâté par la mécanique mais bien un défi réfléchi qui précède l'invasion des terres européennes par le constructeur américain. Une opération de grande ampleur stratégique donc, où il s'agit de se faire rapidement un nom et une réputation pour vendre beaucoup de voitures. Et quel meilleur moyen d'y parvenir que de battre sur le théâtre même de ses exploits la marque icône du sport automobile, Ferrari elle-même.

Seulement voilà, cela fait deux ans que Ford est là et que les voitures perdent. Il faut renverser la vapeur, d'autant plus vite que le déploiement des usines en Europe ne saurait attendre plus longtemps. Autre raison d'y parvenir, Ford, avec son président en exercice Lee Iacocca, a un moment caressé l'idée de racheter Ferrari. Une façon plus rapide encore de gagner l'épreuve mancelle et de plaquer l'ovale bleu sur le capot des italiennes. Mais, à Maranello, on...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant