Le jour où Edgardo Bauza a enregistré un single

le
0
Le jour où Edgardo Bauza a enregistré un single
Le jour où Edgardo Bauza a enregistré un single

Plus intense que le retour de Messi, plus profond que la blessure d'Agüero, plus intéressant que le classement actuel de l'Albiceleste ou que la défaite contre le Paraguay, le court passé de chanteur du sélectionneur argentin, Edgardo Bauza.

Edgardo Bauza aime parler de foot, de tactique, de son passé de footballeur – il est tout de même le quatrième meilleur défenseur/buteur de l'histoire –, de matchs légendaires, mais pas seulement. C'est avant tout un homme qui touche un peu à tout. Il est passionné par les grands personnages historiques, particulièrement Nelson Mandela, il lit beaucoup, et puis il a également un passé politique. Il raconte à la Nación : "J'ai été conseiller du parti socialiste à Granadero Baigorria (sa ville de naissance, ndlr), dans la province de Santa Fe. J'étais jeune, mais très impliqué." Bref, un curieux et aventureux.

Te bancamos compañero Bauza en este nuevo desafío con la selección @Argentina #VamosArgentina pic.twitter.com/ub3KLUzgNW

— Juventud Socialista (@JS_Argentina) 2 août 2016

"Il m'a cassé les couilles jusqu'à ce que je chante."


Ce n'est donc pas un hasard si un jour, au début des années 2000, alors qu'il entraîne son club de toujours, Rosario Central, il accepte une nouvelle proposition extra-foot. Roberto Fontanarrosa, auteur de BD, hincha du même club et ami d'Edgardo, le met en contact avec Adrián Abonizio, un compositeur. L'actuel sélectionneur de l'Argentine en a un souvenir assez précis, au micro de Fox Sports : "Un jour, Roberto m'appelle et me dit qu'il va y avoir un CD sur Rosario et qu'il va servir à amasser des fonds pour les orphelins du coin. Il m'a dit que je devais chanter. J'ai d'abord refusé, mais il m'a cassé les couilles jusqu'à ce que j'aille dans le studio et que je chante. Mais Roberto m'a menti : il m'a dit que tous allaient également chanter, mais pas du tout. Et puis, je n'étais jamais allé dans un studio d'enregistrement avant ça. Je suis arrivé, ils m'ont mis les écouteurs et m'ont dit : "Chante !" C'était ridicule, j'étais horrible." Et effectivement, le rendu final est loin d'être un chef-d'œuvre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant