Le jour où des ovnis ont interrompu un match

le
0
Le jour où des ovnis ont interrompu un match
Le jour où des ovnis ont interrompu un match

Le 27 octobre 1954, la rencontre entre la Fiorentina et l'US Pistoiese est interrompue par l'arbitre. En cause, un phénomène exceptionnel et un mystère toujours irrésolu : des ovnis auraient survolé le stade Artemio-Franchi.

Le monstre du Loch Ness, la Dame Blanche, la fin du monde qui approche, la recette secrète du Coca-Cola, un bon match de Zlatan Ibrahimović en Ligue des champions. Certaines légendes urbaines demeurent toujours aussi célèbres. Celle-ci a traversé 61 longues années. Le 27 octobre 1954, environ 10 000 personnes assistent à la rencontre qui oppose la Fiorentina à son rival local, l'US Pistoiese. L'arbitre vient de donner le coup d'envoi de la seconde mi-temps. Rapidement, les clameurs de l'Artemio Franchi laissent place à un lourd silence. Puis les joueurs s'arrêtent et pointent le ciel des doigts. Le ballon ne roule plus quand tout le monde est réuni pour observer un phénomène incroyable. Ardico Magnini, légende florentine sur le terrain ce jour-là, raconte, pour BBC Mundo : "C'était quelque chose qui ressemblait à un œuf, qui bougeait très lentement. Tout le monde avait les yeux fixés au ciel, il y avait quelque chose qui brillait. On était impressionnés, nous n'avions jamais vu une telle chose dans le ciel." L'arbitre arrête alors la rencontre. Hystérie collective ? Hallucination de vingt-deux joueurs et d'une dizaine de milliers de personnes ? Si ce mystère n'a toujours pas été résolu, ce match est bel et bien entré dans l'histoire comme le premier interrompu par la présence d'ovnis.

Un ovni en forme d'œuf, de cigare ou de chapeaux chinois


Plus d'un demi-siècle plus tard, le mythe tient toujours. Dans les jours qui suivent, plusieurs villageois toscans affirment eux aussi avoir vu des ovnis. Un habitant de Prato, au nord de Florence, décrit l'apparition d'un rayon de lumière blanche dans le ciel. Le phénomène ne serait donc pas isolé. Alors que des journaux comme La Nazione raconte la venue de cet objet volant non identifié au-dessus du stade de Florence, Gigi Boni, supporter présent ce jour-là, sème le doute : "Ils bougeaient très rapidement, puis se sont arrêtés." Une version qui diffère de celle de Magnini, puisque selon ce fan, plusieurs objets auraient survolé le terrain. "Cela a duré quelques minutes. Je pourrais les décrire comme des cigares cubains", avance-t-il. On passe donc de la description d'un œuf à un cigare. L'intéressé va plus loin : "Je pense que c'était des extraterrestres. Il n'y a pas d'autres explications." Romolo Tuci, capitaine de Pistoiese à l'époque, confirme : "Ces années-là,…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant